Politique

Le Temps des Réalisations : la vision du président décryptée

La dernière publication du Cabinet civil fait une large évocation de l’an 1 du septennat des Grandes opportunités qui se veut l’illustration d’un Cameroun en marche.

Une image : celle du président de la République. A la Une de la dernière publication du Cabinet civil de la présidence de la République. Paul Biya y apparaît le pas alerte, le regard vers l’avant. Incontestablement tourné vers l’objectif qu’il s’est fixé pour son pays : l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2035. Cette édition des mois de novembre et décembre 2019 se veut en outre une rétrospective de l’année qui vient de s’écouler. On peut le voir à travers l’éditorial de son directeur de publication, Samuel Mvondo Ayolo, par ailleurs ministre directeur du Cabinet civil de la présidence et même à travers cette Une qui laisse apparaître, à travers quelques clichés, les grands événements qui ont marqué l’année 2019. On peut citer ici, le Grand dialogue national, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) qui a tenu un sommet extraordinaire à Yaoundé ou encore les responsables de l’Union africaine, de l’Organisation international de la Francophonie (OIF) et du Commonwealth qui ont été reçus au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, dans le cadre d’une mission conjointe.
Samuel Mvondo Ayolo revient donc sur ces grands axes qui ont marqué l’action du chef de l’Etat et dont la finalité est la marche résolue vers l’émergence, la mise en œuvre des recommandations du Grand dialogue national. Pour lui, « 2019 a consacré au plan historique, l’institutionnalisation de notre vivre-ensemble, en affinant le visage d’un nouveau Cameroun ». Un « Cameroun nouveau » qui aura inexorablement pris ses marques lors du Grand dialogue national convoqué par le président Paul Biya et qui a vu la mise sur pied d’un arsenal juridique et législatif faisant naître de nombreux espoirs chez des Camerounais à qui le président de la République donne l’opportunité de s’impliquer davantage dans la gestion de leurs affaires locales comme ils n’ont eu de cesse de le réclamer. Sont également jetées, les bases d’un retour définitif à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui bénéficient désormais d’un statut spécial.
Sur les événements mentionnés plus haut, il faut relever que la publication fait un focus sur le sommet extraordinaire de la Cemac. En sa qualité de président en exercice de cette organisation sous-régionale, et comme il l’avait déjà fait en 2016 au plus fort des difficultés économiques traversée par cette partie du continent, le président Paul Biya a une fois de plus pris ses responsabilités. En invitant ses pairs à Yaoundé, dans le cadre d’une rencontre au thème fort évocateur : « Examen de la situation économique, monétaire et financière de la zone Cemac et analyse de ses perspectives ». Les dirigeants des pays de la sous-région ont ainsi exprimé leur volonté d’inscrire cette organisation dans une dynamique de réformes en vue de promouvoir une intégration encore plus tangible.
Yaoundé a également accueilli les secrétaires générales de l’OIF et du Commonwealth ainsi le président de la Commission de l’UA dans le cadre d’une mission conjointe qui visait à appuyer les efforts du Cameroun dans la résolution de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette édition revient en outre sur le calendrier diplomatique fort chargé du président de la République avec sa participation au 2e Forum de Paris sur la paix ou encore avec ces nombreuses audiences accordées à des personnalités étrangères. Une activité menée concomitamment avec ses autres obligations officielles. On apprend ainsi qu’au cours de cette période, neuf lois ont été promulguées, alors que le chef de l’Etat a signé 96 décrets et 146 arrêtés. En bonne place également, les actions sociales de la première dame qui aura particulièrement été au four et moulin au cours du dernier mois de l’année.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps