Exécutifs communaux : le coup de neuf

Les sessions de plein droit tenues mardi dernier ont vu émerger de nouvelles figures pour conduire plusieurs communes dans un environnement où le processus de décentralisation est appelé à prendre son envol.

Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, maire de Foumban. Ainsi s’arrête l’ère du Dr Adamou Ndam Njoya qui a régné pendant 24 ans, à la tête de cette commune. Députée à l’Assemblée nationale depuis 2007, l’épouse du président national de l’Union démocratique du Cameroun lui succède, après un vote de 36 conseillers municipaux sur 41. C’est probablement l’un des changements notables à souligner à l’entame de ce mandat des conseillers municipaux. Si le cas de Foumban dans la région de l’Ouest intéresse, celui de Njombe-Penja dans le Littoral ne l’est pas moins. Paul Eric Kingue a été élu à la tête de cette municipalité. Un retour aux affaires, après une dizaine d’années d’absence, cette fois-ci sous la bannière du Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau (Mpcn). A l’Ouest, un qui fait également un come-back, c’est Cyrille Ngnang pour le compte du SDF à Bafoussam 1er alors que Levi Kengni Kout est désormais aux commandes de Bafoussam II.
Le Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (Pcrn) a apporté sa touche dans cette cure de jouvence des exécutifs communaux. De nouvelles figures notamment à Nkondjock dans le Littoral où Serge Alexis Lombat Diback a été élu à la tête de la commune. A Makak dans le Nyong et Kellé, région du Centre où le parti de Cabral Libii a remporté les municipales, Jean Jacques Mbogol est désormais le maire.  Ce rajeunissement s’étend aux communes de Messondo, de Matomb ou d’Eséka. Au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, les choses bougent également en faveur des jeunes et des nouvelles figures. Le nouveau maire d'Atok à l’Est est le jeune Jean Yves Bak. Alex Mimbang, journaliste, un ancien de la Crtv et de la Sopecam, tient désormais les rênes de la commune de Nguelemendouka. Tout comme Manga Bessala, le nouveau maire d’Ebebda, département de la Lékié.  Dans le Sud-Ouest, David Mafani Namange a été porté à la tête de la commune de Buea. Dans la région du Nord-Ouest, de nouveaux hommes à la tête des communes de Bamenda 1 et II, dans le département de la Mezam. Felix Mbigha et Peter Chenwi, tous du Rdpc, dirigeront respectivement ces deux communes. Dans la région du Nord, le Front pour le Salut national du Cameroun d’Issa Tchiroma Bakary a également favorisé la percée des jeunes. C’est le cas de Luc Kaga, le nouveau maire de la commune de Lagdo élu à une écrasante majorité par ses pairs.
Les exécutifs communaux qui se mettent progressivement en place à travers le pays reflètent le dynamisme et la vitalité du jeu démocratique observés lors du double scrutin du 9 février dernier. Des jeunes, hommes et femmes se sont démarqués et sont désormais prêts à relever le défi de l’accélération de la décentralisation.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category