Sports

Ambiance des grands soirs

La cérémonie du 21 février à Yaoundé a donné aux stars du football et à leurs fans l’occasion de passer une soirée mémorable.

Pour voir autant de gloires du ballon rond de l’ancienne comme de la nouvelle génération au mètre carré, il fallait se rendre à l’Hôtel Hilton à Yaoundé le 21 février dernier. L’occasion était offerte par la cérémonie officielle de présentation du livre d’or du football conçu et édité par la Sopecam. Entre autres Roger Milla, Stephen Tataw, Joseph Antoine Bell, Jean-Claude Pagal, Emmanuel Mve, Rigobert Song Bahanag, Bill Tchato, Jean II Makoun, Gaëlle Enganamouit, Ejangue Siliki, ont compté parmi les prestigieux invités de Marie-Claire Nnana, Directeur général de la Sopecam et de son équipe. Tous se sont montrés conviviaux, et ont bien « joué le jeu », comme dirait un célèbre humoriste camerounais. L’ambiance, amicale et presque familiale, a conduit l’assistance dans les coulisses de grandes compétitions vécues uniquement derrière un écran de télévision ou à travers un poste radio. Grâce aux anecdotes révélées par les anciens Lions indomptables, les invités ont refait le passé, en se plongeant dans les souvenirs des victoires éternelles. 
Quand ils sont appelés un par un, les joueurs font remonter ces épopées très vite en surface. « Ah cette magnifique tête d’Omam Biyick », lance songeur un cinquantenaire, comme parti un instant dans les couloirs du temps, où il s’est arrêté net en 1990, dans ce stade où François Omam Biyick s’élève plus haut que la défense de l’Argentine. « Pas n’importe laquelle, l’Argentine de Maradona », reprend son voisin, les yeux brillants. Toutes ces émotions, ces odeurs et ces images rangées quelque part dans un coin du cerveau, le Livre d’or du football camerounais, a le devoir de les raviver. Mission accomplie. Certains s’émerveillent déjà face à la beauté du travail d’impression, entre caractères dorés et clichés inédits. Pascal Atangana, le promoteur du tournoi Semences Olympiques, avait déjà parcouru une bonne partie de l’ouvrage séance tenante, et s’est promis de le lire attentivement, tout comme ces fins lecteurs et observateurs du football, qui avaient déjà mis la main au porte-monnaie pour s’empresser d’acheter le Livre d’or. Si dans la salle, les discours et intermèdes culturels (menés notamment par les chanteuses Coco Argentée et Mel B Akwen, et l’humour du Keguegue International) battent leur plein, à l’extérieur, l’atmosphère est tout aussi particulière. 
Une exposition de photos extraites de la banque de données de Cameroon Tribune retraçant les victoires, mais aussi les temps forts des sélections nationales et des clubs, de même que les effusions de supporters, sert d’introduction à l’événement dans le hall de l’étage. Elle permet de remonter les décennies et de prendre l’apéro avant de déguster pleinement les plus de 200 pages illustrées du Livre d’or. Dans les allées de l’hôtel, les vedettes, tirées de la salle quelques minutes plus tôt par des groupes de journalistes, passent l’épreuve des interviews. Quelques fans sautent sur l’occasion pour capturer l’instant où ils ont rencontré leur idole du foot. Les selfies pleuvent, mais les stars prêtent leur sourire sans rechigner. Fête oblige. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps