Régions

Bali : la polyclinique Marie’ O fermée

La formation sanitaire scellée ce 14 mai, sur décision du Minsanté, pour violation de la réglementation en vigueur et atteinte à la morale publique.

Bali, non loin de l’hôtel Somatel, ce 14 mai 2020. Il est 14h30 minutes. En présence du préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, du sous-préfet de Douala 1er, Bernard Fofié, du délégué régional de la Santé pour le Littoral, Jean II Dissongo et en présence du promoteur de la polyclinique Marie’ O, Dr Roger Ngoulla, des scellés ont été apposés. D’après le ministère de la Santé publique, il est reproché à cette formation sanitaire privée le « non-respect de la réglementation en vigueur » et une « atteinte à la morale publique ». Pour le premier grief, le ministère de la Santé publique relève que l’établissement a mené des activités en violation de l’arrêté du 20 avril 2020 portant création et fonctionnement des centres spéciaux de prise en charge des patients Covid-19. Pour le second, des informations obtenues par CT évoquent une demande d’explications relative à « une facture de six millions de F»…
En matinée, on a assisté au bal des ambulances chargées de transférer les malades internés à la polyclinique dans d’autres formations sanitaires. On a également noté la présence d’un dispositif sécuritaire simplifié, composé d’éléments de la police et de la gendarmerie.
Le préfet du Wouri, après la pose des scellés, a déclaré qu’il était venu exécuter une décision gouvernementale, tout simplement.
« Je suis très serein. L’autorité de tutelle, qui est le ministre de la Santé publique, a pris un acte. Il a demandé au préfet du Wouri de fermer la polyclinique Marie’ 0 pour des faits qui lui sont supposément attribués », a quant à lui déclaré le Dr Ngoulla. Le médecin a ajouté qu’en tant que républicain, il ne s’est pas opposé pas à la décision de l’autorité, raison pour laquelle quand le préfet est arrivé à la polyclinique, elle était complètement vide. « J’ai assuré le transfert des patients dans d’autres établissements pour la poursuite des soins », a indiqué le Dr Ngoulla.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps