Nouvelle carte d’identité: ça coûte 2800 F

Le secrétaire général de la Délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN), le commissaire divisionnaire Dominique Baya a donné des éclairages jeudi au cours d’un point de presse. Synthèse de cet échange avec la presse.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Les coûts

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Le coût d’établissement de la carte nationale d’identité reste inchangé, soit 2 800 F a rassuré le secrétaire général de la DGSN.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Les délais d’attente pour le retrait

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

A ce niveau, Dominique Baya a rappelé que la durée de validité du récépissé est de trois mois, éventuellement renouvelable une fois. Celui-ci ne saurait avoir la même valeur juridique que la carte elle-même. « Mais il est possible qu’en 24 ou 48 h ou en une semaine, que la carte nationale d’identité soit délivrée à son titulaire ». A condition que le dossier ne présente pas de problème. « Si le dossier a des problèmes, ceux-ci sont répercutés au demandeur » et on lui explique les motifs du rejet. Ceux qui ont commencé à se faire identifier cette semaine pourront retirer leurs cartes dès la semaine prochaine, a rassuré le secrétaire général de la DGSN.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

L’implication du partenaire technique  

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Sur ce point, le secrétaire général de la DGSN a tenu à préciser que Gemalto est un partenaire technique qui a apporté un outil technique. « Mais ce n’est pas Gemalto qui opère. C’est de la compétence des Camerounais à partir des postes d’identification jusqu’à la production ». 

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Les rapports avec les services d’état civil

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

La collaboration est étroite entre les services de la police et les collectivités locales dans le cadre de la vérification des actes de naissance.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

L’âge obligatoire de possession de la CNI

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

Il reste fixé à 18 ans comme l’a souligné le décret du président de la République signé le 4 août dernier. « Mais, on peut identifier un citoyen qui n’a pas 18 ans », a-t-il fait savoir, dans la mesure où des personnes n’ayant pas atteint cet âge peuvent être amenées à produire une CNI dans le cadre d’un examen.

Read also : Ouverture démocratique: 30 ans de multipartisme

Sur les problèmes de double identité

Read also : Dérives scolaires: Les évêques inquiets

« La préoccupation est réelle et complexe » au regard de la nature. Le changement d’identité peut être fait de manière illégale. Mais chaque fois qu’un problème surviendra, la personne mise en cause sera notifiée et il lui sera indiqué pourquoi la carte n’a pas été produite. Il restera donc à l’usager de formuler une requête à adresser au délégué général à la Sûreté nationale.

Read also : Tomates: Les prix fluctuent

Sur la maintenance des équipements 

Read also : AFCON 2022 Organisation: Urgency To Accelerate Infrastructure Works

Dominique Baya a indiqué qu’un contrat de support et de maintenance existe entre le Cameroun et son partenaire technique à ce sujet et qu’actuellement, des Camerounais sont formés à la résolution de ces problèmes. 

Read also : Olympics Intercontinental Play-offs: Decisive Match For Lionesses

Y-a-t-il suffisamment de terminaux mobiles ?

Read also : Ramadan 2021: Un jeûne dans les restrictions

Oui a répondu le secrétaire général de la DGSN, de manière à ce que les contrôles effectués soient faits sans erreurs. Ceux-ci seront également disponibles aux postes frontières et dans les aéroports.

Read also : Akwaya: Military Hands Over Reconstructed Bridges

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category