Politique

Salon de l’action gouvernementale : pour un service public de qualité

C’est le thème choisi pour l’édition de cette année. Lancée hier au Palais polyvalent des sports de Yaoundé, elle s’achève vendredi prochain.

La neuvième édition du Salon de l’action gouvernementale (Sago) qui a été lancée hier par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, met l’accent sur l’amélioration qualitative du service public. Un service du plus grand nombre dont la correction nécessite d’une part, l’identification des dysfonctionnements existant entre les administrations publiques et les usagers. D’autre part, une concertation permanente entre ces administrations et les usagers-clients. Lancée hier au Palais polyvalent des sports de Yaoundé par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, le Sago 2020 a justement pour thème : « Amélioration des prestations aux usagers des services publics au Cameroun ». Les ministres du Contrôle supérieur de l’Etat, Rose Mbah Acha, des Transports et de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary étaient également présents à la cérémonie d’inauguration.
Le Sago 2020 se pose également comme la vitrine du gouvernement. Dans ce sens, ce salon ambitionne de vulgariser et promouvoir les politiques publiques menées par les pouvoirs publics. A travers cette foire, les populations ont l’occasion de mieux comprendre ce que font les administrations pour se l’approprier afin de mieux adhérer et accompagner  les pouvoirs publics dans l’implémentation de ces politiques publics, a indiqué le chef de projet, Patrice Assiga Eyene. Concernant à la fois les populations locales et les ressortissants étrangers, visiteurs au Sago, le Mincom affirme que c’est une occasion qui est donnée « au public de savoir ce que nous faisons au Cameroun, ce que font nos administrations, surtout qu’il y a beaucoup de choses que nous faisons dans notre pays, qui ne sont pas connues. Une telle initiative est l’occasion pour nos compatriotes de venir voir ce qui se fait dans différents secteurs. »
Au Sago cette année, il y a plus de 150 institutions et entreprises qui sont venus vendre leur expertise. C’est dire que c’est une opportunité d’affaires, tant pour le secteur public que privé. Ici, les différentes entreprises ont la possibilité de présenter leurs services aux milliers de visiteurs attendus, et de tisser des partenariats. C’est enfin l’occasion de se renseigner sur les différentes offres d’investissement disponibles. D’autant que « plusieurs investisseurs ignorent les opportunités disponibles, ainsi que les secteurs qui peuvent les accueillir. Les possibilités en termes purement administratives à même de faciliter leurs investissements », a conclu René Emmanuel Sadi.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps