Politique

Matériel : 35 000 enveloppes à imprimer

L’imprimerie nationale se dit prête à livrer la commande d’Elections Cameroon.

L’Imprimerie nationale a reçu la semaine dernière, une commande de 35 000 enveloppes à produire dans le cadre des élections régionales du 6 décembre prochain. Elections Cameroon, organisme en charge de l’organisation du processus électoral a exigé deux matières pour la production. Du papier kraft, plus connu sous le nom de papier « kaki » et l’autre à partir de l’offset 80 grammes. Des enveloppes au gabarit similaire, correspondent l’une au collège électoral des chefs traditionnels et l’autre à celui des conseillers municipaux. « Pour nous qui avions produit 8 millions d’enveloppes aux récentes élections municipales, imprimer 30 000 à 35 000 enveloppes cette fois sera bien aisé », déclare, tout confiant, Walter Paul Komo, directeur de l’Imprimerie nationale.

Une demi-journée, le temps de travail qu’il faudra au personnel de cette entreprise publique pour livrer la commande. La pro-forma a été présentée à Elections Cameroon, tout comme la maquette des deux enveloppes sollicitées. « C’est maximum deux heures de travail. Notre machine à enveloppes produit 350 enveloppes par minute, en vitesse de croisière. On ne pourra pas la régler à sa juste valeur sinon elle risque de tourner inutilement », précise Patrick Michée Koss, chef service production.

L’Imprimerie nationale ne souffre pas d’un déficit d’équipements. Elle vient en effet d’être dotée d’une Rotatek plus, machine d’impressions industrielle à 30 000 exemplaires par heure en quadrichromie, de deux speedmaster SX 52, et trois SI 74 à 15 000 impressions par heure en bichromie. L’entreprise publique n’attend plus que le bon à tirer d’Elecam, pour lancer la production.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps