Politique

Attaque de Kumba : deuil national samedi

Un décret du chef de l’Etat institue une journée de recueillement le 31 octobre prochain en mémoire des victimes du drame survenu le 24 octobre dernier.

Sept jours après le drame, la Nation toute entière va se recueillir. Ainsi en a décidé le président de la République, à travers un décret signé hier. Paul Biya a institué une journée de deuil national en mémoire de sept enfants sauvagement assassinés par une horde de terroristes. Les drapeaux seront alors en berne sur l’étendue du territoire national. C’est le rituel à la fois solennel et républicain qui est déroulé lorsque la Nation est affligée. Et l’attaque du Complexe scolaire Mother Franscisca International Bilingual Academy de Fiango à Kumba est l’une des plus déchirantes afflictions de ces dernières années. Après avoir adressé une lettre de condoléances aux familles endeuillées, Paul Biya, de par les prérogatives que lui confère la Constitution, mobilise cette fois toute la Nation pour saluer la mémoire de ces jeunes innocents brutalement arrachés à la vie. Ce, après avoir dépêché mardi une délégation interministérielle sur le terrain, pour présenter les condoléances aux familles des victimes et apporter le réconfort de la Nation. 
La journée de samedi sera ainsi l’apothéose de la forte mobilisation nationale observée depuis cette attaque  lâche et odieuse. Toutes les composantes de la Nation, les hautes autorités morales comme le pape François, les organisations internationales, les représentations diplomatiques des pays amis, les ONG, dans un concert de désapprobation et de condamnation, ont en outre apporté leur soutien aux familles des victimes. Ils ont également  appelé au retour au calme dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, secouées par des attaques sécessionnistes répétitives depuis quelques années.     
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps