Politique

EIFORCES : de nouveaux responsables installés

Présidée par le directeur général de l'Ecole, le général de Brigade André Patrice Bitote, la cérémonie d'installation a eu lieu mardi dernier, au siège de l'institution à Awae.

Douze responsables de l'Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) sont rentrés dans la plénitude de leurs fonctions mardi dernier, au siège de l'établissement sis à Awae, dans le département de la Mefou-et-Afamba, région du Centre. Il s’agit, entre autres, d’un conseiller technique, de deux directeurs et trois chefs de division. Installés par le général de Brigade, directeur général de l'école, André Patrice Bitote, au cours d'une cérémonie courue, le représentant du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, a exhorté les nouveaux élus à œuvrer davantage au rayonnement de l'école. 
Après avoir défini les missions assignées aux différentes strates de l'administration de l’Eiforces concernées par ces nominations, le directeur général a ensuite formulé les espoirs et les attentes de l’institution. C’est ainsi qu’il a invité les responsables chargés de la Coopération et des Relations publiques à opter pour « une coopération offensive, ambitieuse et volontariste ». Autrement dit, il faut « prendre des initiatives permettant de consolider et de diversifier les partenaires stratégiques », a souligné le général Bitote. L’objectif étant de permettre à l’Eiforces de remplir ses missions d’opérations de soutien à la paix et à la sécurité. 
Dans cette veine, il a recommandé au Centre de recherche et de documentation de soutenir avec plus d’efficacité, « la formation à travers une recherche résolument axée sur les problématiques prégnantes et rémanentes », socle d’une bonne formation. Et dans ce sens, elle fait de plus en plus l’objet de sollicitations. D’ailleurs, elle abrite en ce moment, le septième Brevet d’études supérieures de sécurité et le stage des formateurs d’unités de Police constituées. « Avec ces nouvelles ressources humaines, aux profils riches, elle devient incontestablement un Centre d'excellence au niveau de la sous-région et au sein de l'Union africaine », a affirmé le directeur général. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps