Groupe A : défaite interdite pour les Lions A’

Avec l’élimination actée du Zimbabwe, les deux places qualificatives vont se jouer dimanche entre le Cameroun, le Burkina Faso et le Mali.

Journée de tous les dangers pour les Lions A’ ce dimanche 24 janvier au stade Omnisports de Yaoundé. Le Cameroun va en effet jouer sa qualification lors de la troisième journée de la phase de poule face au Burkina Faso. Avec quatre points, à égalité avec le Mali, l’équipe entraînée par Martin Ndtoungou Mpile peut facilement se contenter d’un match nul pour passer au tour suivant. Indépendamment du score de l’autre match, Mali-Zimbabwe, qui se jouera au même moment à Douala. Avec deux défaites, les Zimbabwéens sont désormais hors course. Il ne reste donc que trois prétendants pour deux tickets afin d’accéder au prochain tour. Rien de difficile sur le papier puisque le Cameroun a son destin entre les mains.


Read also : Paix et développement: Le sport comme levier

Le souci, c’est que cette équipe des Etalons, victorieuse des Warriors mercredi dernier 3-1, a montré un tout autre visage. Une victoire qui met fin à une mauvaise série de quatre défaites et trois nuls, résultats accumulés lors des CHAN 2014, 2018 et 2020. Et tout le monde est d’accord sur le fait qu’il s’agit d’une équipe difficile à manœuvrer. Battu d’entrée par le Mali (0-1), le Burkina Faso s’est parfaitement repris, offrant un récital avec un collectif bien en place qui a fait plaisir à voir jouer. Le groupe du très ambitieux Seydou Zerbo n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, d’autant que la victoire est impérative pour voir les quarts de finale. 


Read also : Nanbudo Friendship Tournament: Cameroon Emerges Champions

Le Cameroun est donc prévenu et devra corriger les manquements observés jusqu’alors. On a notamment vu très peu de combinaisons réussies et il faut encore travailler la cohésion et l’efficacité devant les buts. Martin Ndtoungou Mpile a proposé, pour sa deuxième sortie, un Onze réaménagé par rapport à celui du match d’ouverture. Un choix qui a failli coûter cher au Cameroun au niveau de la charnière centrale en défense. Le duo composé de Salomon Banga, le seul buteur du Cameroun jusqu’à présent avec deux réalisations, et Aurélien Etame avait donné satisfaction contre le Zimbabwe. Si le second a démarré le match sur le banc au profit de Junior Ndedi, le sélectionneur national est très vite revenu à son premier duo. Heureusement pour le Cameroun, serait-on tenté de penser. Les Lions sont habitués à se mettre la pression et on ne pouvait pas échapper aux fameuses hypothèses avec « Et si le Zimbabwe bat le Mali, et si, et si… ». Le Cameroun ne doit pas perdre dimanche prochain. Un point c’est tout.


Read also : Eliminatoires des Jeux olympiques: Les Lionnes à Antalya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category