« Hope and Help » : des attentions pour les enfants de la rue

L'association leur a offert un moment de communion et de partage via diversesactivités samedi à Akwa.

Ils n’oublieront pas ce jour de si tôt, les quelque cinquante enfants qui se sont donné rendez-vousle samedi 8 mai dernier au siège de l’Association Hope and Help (A2H) à Akwa (arrondissement de Douala I),en prélude à l'événement « Les restos solidaires ». Lequel consistera, dans les prochaines semaines, à offrir un repas chaud et une boissonaux enfants de la rue, à ceux déplacés internes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et aux enfants issus de famillesdémunies.Pour cette mise en bouche, Florent Fabrice Isseme Oloume, le fondateur d’A2H,a frappé un grand coup. Enfants, parents et autres accompagnateurs sont repartis satisfaits et comblés de la journée passée au siège de l’association. Entre jeux, musique, concours de danse et de beauté, tombola, karaoké,gastronomie, art oratoire, causerie éducative sur la consommation de substances illicites, repas, rafraichissements etc., les invités ne sesont vraiment pas ennuyés.

A2H est un centre d'accueil,d'écoute et d'orientation des enfants vulnérables de la rue âgés de 6 à 17 ans. Elle se fixe pour objectifs de faciliterleur accès à l'éducation, aux soins de santé, à un encadrement et un suivi psychiatrique, leur insertion professionnelle et si nécessaire, un accompagnement juridique.

Pour Florent Fabrice Isseme Oloume, l’heure est au développement de leur accèsà l’éducation et à la formation professionnelle à travers l'apprentissage d’un métier. D’autant que leur condition ne facilite pas toujours leur intégration dans les circuits éducatifs formels et dans le secteur du travail. Des actions cibles sont donc envisagées dans les prochains jours par l’association, pour mener au bénéfice deces enfants une campagnede prise en charge alimentaire et médico-sociale. Objectifs avoués, leur redonner l'estime de soi, leur apprendre des règles de socialisation,d'hygiène élémentaires pour considérablement améliorer leurs conditions sanitaires. Ce qui ne se fera pas sans le concours et la sensibilisation des parents, mais aussi des enfants accueillis par l’Association Hope and Help. Au vu de la cérémonie de samedi dernier, A2H semble sur la bonne voie pour arriver à tenir sa devise : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category