RDC-Cameroun : les Lionnes terminent en tête

Vanessa Djiepmou et ses coéquipières se sont imposées samedi dernier devant leurs adversaires sur le score de 26 à 21, lors de leur dernier match dans le groupe B.

Jusqu’à la pause de la rencontre République démocratique du Congo (RDC) - Cameroun, les deux équipes sont à égalité : 10 buts partout. Il en sera d’ailleurs ainsi pour les six premières minutes de la seconde manche. Puis, les Camerounaises vont prendront progressivement de l’avance sur leurs adversaires. Avec des joueuses comme Petronie Ateba Engadi et Jodelle Clarisse Madjoufang, qui sera d’ailleurs désignée meilleure joueuse de la rencontre. Entrées en cours de jeu, elles donneront un tournant à ce face-à-face considéré comme la « finale » du groupe B. Vanessa Djiepmou Medibe et ses coéquipières finiront par s’imposer sur le score de 26 à 21. L’affiche constituait le troisième et dernier match de la poule B pour les deux équipes.
Samedi dernier au Palais polyvalent des sports de Yaoundé (Paposy), le Cameroun a gagné son troisième match de poule consécutif. Après le Kenya et le Nigeria, la RDC est aussi passée à la trappe des filles de Serge Christain Guebogo. Le Sept entrant camerounais était composé de Noëlle Mben Bediang dans les buts, Ekoh Karichma en arrière gauche, la capitaine et demi-centre, Vanessa Djiepmou Medibe, l’arrière droite Paola Ebanga Baboga, l’ailière gauche, Claudia Eyenga Ndong, le pivot Yvette Yuoh et l’ailière droite, Yolande Touba Biolo. Elles donneront du fil à retordre aux Congolaises, dont les deux premières sorties avaient été victorieuses, avec la manière. 
Grâce à ses trois victoires, les Camerounaises terminent à la première position du groupe B, avec six points. Elles sont suivies de la RDC, qui en comptent quatre. Le Nigeria pointe à la troisième place avec deux points. Le Kenya ferme le groupe avec zéro point, pour trois défaites. Avec sa position de leader, en quarts de finale, le Cameroun rencontrera mardi à 18h, le Nigeria, le deuxième meilleur troisième de la compétition. Un adversaire que le Cameroun venait de dominer en phase de poule. « Chaque fois que nous aurons un match, nous le préparerons avec tout ce qu’on a comme armes en essayant d’identifier les forces et faiblesses de notre adversaire et où est-ce qu’on peut trouver une brèche. Mais, nous nous sommes préparés pour rencontrer tout le monde », conclut Serge Christian Guebogo, l’entraîneur du Cameroun. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category