Fête de la musique : des honneurs à Manu Dibango

La légende sera célébrée au cours d’une cérémonie-hommage à Paris, sous le très haut patronage du chef de l’Etat, et durant de nombreux concerts à Yaoundé et ailleurs.

La 40e édition de la Fête de la musique se célèbre en grand et avec les grands. Manu Dibango et son saxo mythique restent au cœur des festivités. Demain, une cérémonie solennelle marquée par un culte interreligieux et placée sous le très haut patronage du chef de l’Etat va se dérouler à l’Eglise de La Madeleine à Paris. Avant ce grand jour, ces manifestations en la mémoire de Manu ont été lancées vendredi dernier par le dévoilement du portrait officiel de cette série commémorative et la pose de la gerbe de fleurs devant l’Ambassade du Cameroun à Paris, en présence de S.E. André-Magnus Ekoumou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France, représentant personnel du président de la République en cette circonstance. Michel Dibango, fils de Manu Dibango et Claire Ekoumou, épouse de l'ambassadeur du Cameroun en France se comptaient également parmi les nombreux convives de cette cérémonie brève mais forte en émotions.

En ce lundi 21 juin, journée internationale de la musique, André-Magnus Ekoumou accompagné de tous les responsables techniques de la mission diplomatique et consulaire, se rendra déposer une deuxième gerbe de fleurs au Cimetière du Père Lachaise, où repose la légende du saxophone. Manu Dibango n’a pas été ou ne sera pas uniquement honoré en France.

Les artistes de son pays natal ont également concocté de belles galettes musicales. Dans la capitale Yaoundé et dans d’autres villes du pays, de concert avec le reste de la planète, les décibels ont résonné sur les scènes, dans les cabarets et autres foyers où cet art a tous les droits de cité. La fête était d’autant plus belle que la crise sanitaire qui avait réduite à néant l’édition 2020 s’est quelque peu amenuisée. Les mesures barrières, entre limitation de l’assistance à 50 personnes, distanciation physique et port du masque, sont demeurées dans les différents lieux de célébration. L’Institut français du Cameroun, à travers ses antennes de Yaoundé et Douala ainsi que ses alliances de Dschang et de Garoua, a entamé depuis le 16 juin dernier plusieurs articulations liées à la Fête de la musique. Le groupe Macase qui a accompagné Manu Dibango pendant plus de 17 ans, va ressusciter son mentor le temps d’un concert ce soir à 19h à l’IFC de Yaoundé. L’hommage se poursuivra ce lundi avec la projection du film documentaire « Tonton Manu » de Thierry Dechilly et Patrick Puzenat à Douala, avec des dates prévues dans les antennes et alliances françaises de Yaoundé, Douala et Dschang jusqu’au 30 juin prochain.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category