Chantiers de la CAN : ça circule à Bafoussam !

Le ministre Célestine Ketcha Courtès, a inspecté jeudi dernier, les ouvrages routiers réalisés dans le cadre de la compétition et déjà majoritairement réceptionnés à l’Ouest.

Travaux réceptionnés. Cette phrase a été plusieurs fois utilisée par François Zébazé, le délégué régional du ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) à l’Ouest, au moment de présenter l’état des travaux de construction et/ou de réhabilitation des voies d’accès aux stades, équipements hospitaliers et hôteliers de la CAN, pour le compte de la poule de Bafoussam. C’était au cours d’une visite d’inspection conduite par le ministre Célestine Ketcha Courtès, à l’effet d’apprécier ces ouvrages qui devaient être exécutés dans les villes de Bafoussam, Bangou, Dschang, Mbouda, Bandjoun, Bafang et Bangangté. 
A Bafoussam principalement, plus d’une cinquantaine de kilomètres ont été bitumés et seront éclairés. Ces voies permettent de desservir l’ensemble du centre-ville, les services administratifs, les deux principaux hôpitaux de la ville, les hôtels, les carrefours, points pour fans zones et l’ensemble des stades. Tous les terrains d’entraînement sont équipés de parkings sécurisés et d’autres commodités embellissant ces ouvrages sportifs. Une enveloppe de 11 milliards F a été investie pour doter le pourtour extérieur du stade Omnisports de Kouekong, d’un aménagement extérieur écolo-technologique moderne de pointe.
« C’est sur une note de satisfaction que j’achève cette inspection des chantiers de la CAN dans la région de l’Ouest. Je constate que ce soit à Bangou, à Dschang ou à Mbouda, que nous sommes à 100%. Il y a quelques petites inquiétudes par rapport à la belle voie de contournement qui viendra désengorger Bafoussam en partant de Tobe pour Kouekong, mais je pense que nous allons pouvoir, dès cette semaine, adresser cette question afin que d’ici la fin du mois de novembre, toutes les voies soient achevées à l’Ouest », a déclaré le Minhdu. Ce dernier chantier évoqué par Célestine Ketcha, réalisé à 70,54% pour un taux de consommation des délais de 105,59%, a traîné selon l’entreprise, en raison des efforts qu’il fallait déployer pour déblayer une falaise escamotée. Des assurances ont été données par les différents acteurs pour que cette déviation de 24,352 km, rejoigne au plus vite le lot des autres chantiers routiers réceptionnés. Ceci, pour permettre à Bafoussam d’abriter la CAN dans les conditions idoines.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category