RDPC - Wouri : femmes et jeunes au centre du jeu

L’option du président national rappelée hier à Douala, en vue des prochaines échéances.

Lors du lancement officiel du processus de renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc dans le Wouri, ce lundi 9 août 2021 à Douala, le président de la commission départementale de contrôle, Pierre Titti, s’est appesanti sur trois points essentiels de la circulaire du président national, Paul Biya. Désormais, tout militant est appelé à manifester sa voix, ce qui veut dire, une personne, une voix lors des votes. En d’autres termes, les militants sont égaux, de la cellule d’un village reculé à celle d’une grande ville. Deuxième point l’inclusion, avec un dispositif qui crée des conditions pour les femmes et les jeunes.
Pour la première fois, on aura aux moins trois femmes dans chaque bureau Rdpc, et trois jeunes, sans compter avec les structures spécialisées du parti. Et enfin, les responsables qui n’auront pas atteint les objectifs fixés seront exclus des processus électoraux à venir.
« La hiérarchie du parti est consciente qu’on a beaucoup innové. En réalité ont est revenu à l’orthodoxie, on s’en était écarté pendant longtemps. Pour cela, la hiérarchie prévoit deux semaines de rodage pour qu’on s’imprègne tous de ce nouveau principe. Et qu’on se mette en ordre de bataille dans le cadre du nouvel esprit, pour rentrer en plein bain démocratique, une personne une voix », va déclarer Pierre Titti.
Armande Din Bell, présidente de la section Ofrdpc Wouri I, a indiqué que le président national a toujours voulu que les femmes soient au devant de la scène. Pierre Titti a également mis un accent sur la légitimité des candidats et le sérieux, en vue des échéances à venir, afin de garantir la victoire du parti. Robert Mouthe Ambassa, membre du Comité central, pense que la circulaire du président national est claire. Et si elle est appliquée dans les règles, il n’y a pas de raisons qu’il n’y ait pas de nouveaux visages. « Ce n’est pas forcement les mêmes qui vont revenir.  Les listes du Rdpc doivent avoir minimum trois femmes, trois jeunes, l’Ofrdpc minimum 6 jeunes femmes, et l’Ojrdpc minimum 6 jeunes filles », a-t-il ajouté. Il a précisé que le parti a besoin de ces jeunes afin de se redynamiser à la base. Afin de se régénérer.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category