Retour massif des ex-Boko Haram : l’urgence sanitaire

La Force multinationale mixte a organisé une vaste campagne de santé gratuite du 21 au 25 septembre dernier dans le Mayo-Sava.

Après avoir affaibli le groupe terroriste Boko Haram, l’urgence d’assister les populations et les ex-combattants en soins de santé, en assistance alimentaire et bien d’autres appuis s’impose. C’est tout le sens à donner aux soins médicaux et dentaires gratuits dispensés du 21 au 25 septembre 2021 au profit des populations de Kangalerie et Homaka, localités situées dans le département du Mayo-Sava, à l’Extrême-Nord. Ces zones sont celles qui ont été les plus touchées par les atrocités de Boko Haram. Cette initiative de la Force Multinationale Mixte (FMM), avec le soutien du Royaume-Uni, vise non seulement à stabiliser les zones jadis cibles du groupe terroriste Boko Haram, mais surtout « à rassurer et à encourager ces populations qui sont restées résilientes aux côtés des forces de défense et de sécurité durant la période des combats. C’est grâce à elles que nous avons pratiquement éradiqué Boko Haram dans ces zones », souligne le colonel Martin Luther Ashetkemun, chef d’état-major, représentant le général de brigade Bouba Dobékréo, commandant du secteur N°1 de la FMM basé à Mora. De manière concrète, il est question de « sensibiliser les populations à se méfier du nouveau discours trompeur des terroristes selon quoi ils ne cibleraient plus les populations mais plutôt les bases militaires uniquement. C’est totalement faux, il faut qu’elles le sachent », a martelé le colonel Martin Luther Ashetkemun à toutes les étapes où la caravane de la campagne de santé a séjourné.
Les zones choisies manquent cruellement de couverture sanitaire. Les centres de santé ont été détruits par Boko Haram. D’où ce grand déploiement des spécialistes de santé : médecins généralistes, chirurgiens, dentistes, psychologues, explique le lieutenant-colonel Nkezea Aziwung, médecin-chef au secteur N°1 de la FMM. L’accent particulier mis sur l’aspect psychologique a pour objectif d’évacuer le traumatisme suite à la terreur vécue par ces populations. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category