Irréversiblement lancé

Patiemment et minutieusement, le Cameroun avance à pas sûrs vers la tenue de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football TotalEnergies 2021 (Can). A moins de trois mois de cet évènement sportif majeur, le moins que l’on puisse dire, c’est que le compte à rebours est définitivement lancé et que plus rien ne peut arrêter cette grande mécanique mise en branle depuis plusieurs mois. La tournée d’information instruite par le président de la République, Paul Biya et conduite par le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, s’apparente à un dernier tour du propriétaire avant le kick-off.  En dépêchant sur le terrain son plus proche collaborateur, le chef de l’Etat ne voudrait plus, à quelques 80 jours du tournoi, se contenter seulement parfois de volumineux rapports à lui envoyés sur l’évolution des préparatifs.  Il voudrait avoir un compte rendu à jour, fidèle et surtout avoir une idée précise du niveau réel des préparatifs. Dans cette descente in situ, le Sgpr se veut ainsi les yeux et les oreilles du chef de l’Etat. Cette mission à laquelle prend part une constellation de célébrités du monde du sport et des médias vise donc à prendre la température réelle des préparatifs mais aussi et surtout à dévoiler au monde, avant le jour dit, le bon travail qui se fait à l’abri des caméras, des fantasmes et des prédictions apocalyptiques venant de toutes parts. Elle se présente ainsi comme « une mission de promotion des différentes infrastructures construites dans chaque site de la Can 2021 et qui constituent un don du président de la République à la jeunesse camerounaise et africaine ».
En attendant la fin de cette tournée, l’on peut déjà dire, sans risque de se tromper que le Cameroun organisera une Can de très haut niveau. Au-delà de la beauté des stades déjà saluée et reconnue par les Camerounais et par divers acteurs-clés du football africain et mondial, il y a lieu de noter la volonté forte du président de la République de combler le déficit infrastructurel en sport pour récompenser le mérite de la jeunesse sportive, brillante et patriote, et aussi d’offrir une belle fête à tout le peuple camerounais, et à la jeunesse africaine. Malgré les couacs et les retards observés au cours de ce parcours, une telle volonté n’a jamais été démentie. Les sacrifices financiers et le déploiement diplomatique sans précédent mis à contribution pour que cet événement ait lieu sont là pour le prouver.  Les choses vues et entendues sur les sites de Douala et de Bafoussam prouvent bien que le chef de l’Etat veut faire du Cameroun une nation phare du football en Afrique et dans le monde. D'ailleurs, le Cameroun accueille depuis un moment certaines rencontres internationales à cause des défaillances observées des stades dans certains pays voisins. 
Le Cameroun s’apprête donc à offrir, comme le chef de l’Etat l’avait promis à la jeunesse africaine, une grande et belle fête sportive. Il l’a déjà démontré avec maestria lors de l’organisation réussie de la Can féminine en 2016 et du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) en 2020. Pour ce rendez-vous où 24 équipes du continent vont s’affronter, le Cameroun va offrir plus que ce que lui a demandé la Caf. Le magnifique stade de Bepanda par exemple dont la rénovation a émerveillé et impressionné les anciennes gloires du football samedi dernier ne sera pas, hélas, utilisé pour les matchs de la Can 2021. Au Cameroun, contrairement à plusieurs pays, l’essentiel n’est pas d’organiser le tournoi. En dehors de l’impressionnant palmarès de son équipe nationale, la passion du football est dans l’Adn des Camerounais. Les différentes rencontres se dérouleront dans des stades pleins à craquer. La Can féminine et le Chan ont été des tests concluants. La Can sera une confirmation de cette ferveur footballistique dans le pays de Grégoire Mbida, Roger Milla, Joseph Bell Antoine, Samuel Eto’o Fils, Rigobert Song, Patrick Mboma, Geremi Sorele Njitap, Alioum Boukar, Victor Ndip  Akem et Gaëlle Enganamouit….
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Cruelle lâcheté
There’s Much To Gain!
Pas une si bonne idée