Exploitation de la bauxite de Minim-Martap: Le consentement de la population

Un procès-verbal a été signé après consultation des riverains lundi dernier à Ngaoundéré en présence du ministre en charge des Mine, Gabriel Dodo Ndoke.

La finalisation du projet de convention minière en cours entre l’Etat du Cameroun et l’entreprise Camalco vient de marquer un pas en avant. En effet, les résultats des concertations de la population riveraine directement impactée par le projet d’exploitation industrielle de la bauxite de Minim-Martap ont été officiellement remis lundi 6 décembre au ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke à Ngaoundéré. La population a également, par le canal du gouverneur de la région, Kildadi Taguiéké Boukar, soumis la liste de projets identifiés par les différents villages impactés par le projet. Il s’agit entre autres, des projets d’opportunités d’emplois, d’amélioration socio-économique.

Lors de la rencontre tenue à la salle de fête du Bois de Mardock, la société promotrice a présenté le projet d’exploitation de la mine en insistant sur les retombées économiques pour les populations riveraines et pour l’économie de la région de l’Adamaoua. « Les attentes sont énormes, en termes d’emplois, d’affaires et au niveau socio-économique. Mais, nous avons des craintes au sujet des impacts environnementaux et sociaux dans les zones d’exploitation de la mine. Nous espérons que l’étude d’impact environnemental va tenir compte des observations faites lors des audiences publiques », a rappelé Mohamadou Bello, riverain de Tibati.

Selon les dernières analyses effectuées par Canyon Resources sur ce gisement de bauxite dont le début de l’exploitation est pr&e...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category