Cinéma: 200 recrues pour un film camerounais

Douala et Buea retenues pour les castings du projet porté par deux maisons de production basées aux Etats-Unis. 

Acteur, metteur en scène, réalisateur, éclairagiste… Différents métiers du cinéma sont concernés, s’agissant des quelque 200 postes à pourvoir dans le cadre du projet que portent Suzy Mandeng et Louiza Tatah, réalisatrices et productrices camerounaises basées aux Etats-Unis. L’opération a été présentée à la presse ce 10 janvier à Douala. Il est question de recruter et de former localement des passionnés de cinéma, amateurs ou professionnels, afin de tourner un film camerounais, « Makilà et Akila » – en fait, une série de longs métrages. L’histoire, Suzy Mandeng en dit juste quelques mots : « Il s’agit de filles qui commencent dans la rue, et finissent par sauver des vies. »
Avant d’y arriver donc, les castings. Le premier est prévu ce samedi 14 janvier au complexe Copseco de Bonapriso, et le second le samedi suivant, 21 janvier, à la Buea Film Academy, dans la ville chef-lieu du Sud-Ouest.
A travers le projet, les promotrices comptent par ailleurs apporter un plus, question qualité, au 7e art local, dont elles pensent avoir décelé quelques faiblesses. Absence de castings professionnels, problèmes d’équipements, le manque de soins dans les finitions, etc. Elles suggèrent en outre que le mérite prime toujours, et que l’esprit de favoritisme (dans les sélections par exemple) soit évité.
 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie