Les jeux sont ouverts

Ce 2 juillet, le coup d’envoi de la 14e édition de la CAN féminine sera donné au Complexe sportif Prince Moullay Abdellah de Rabat avec l’affiche inédite Maroc-Burkina Faso. De quoi satisfaire les amateurs de football féminin sevrés de cette compétition en 2020, covid-19 oblige. La CAN féminine est donc de retour avec 12 équipes sur le départ pour la première fois. Une donne qui témoigne de la dimension que prend la discipline sur le continent. Longtemps moquées, les footballeuses sont désormais des athlètes à part entière. Et cette CAN féminine, un rendez-vous attendu.
D’autant que cette édition 2022 pourrait être l’occasion de quelques surprises. Après avoir longtemps dominés la scène africaine, le Nigeria, qui reste le grand favori au vu de son palmarès et de son effectif expérimenté, le Cameroun et l’Afrique du sud voient arriver des équipes ambitieuses soucieuses de rattraper leur retard. La non qualification d’habitués de la CAN comme le Ghana, le Mali ou encore la Côte d’Ivoire est la preuve de ce dynamisme impulsé par la FIFA et certaines fédérations qui ont pris conscience de l’enjeu que représente désormais le football féminin sur l’échiquier mondial. A cet effet, le Maroc, pays hôte, est certainement l’équipe dont il faudra se méfier. La Fédération a mis d’énormes moyens en jeu et une politique ambitieuse pour voir son équipe tutoyer les grands. D’autres pays ont fait des avancées à pas de géants à force de travail. Une chose est claire : la hiérarchie sera secouée, à défaut d’&e...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category