Coopération décentralisée transfrontalière : l’offensive parisienne

En séjour en France depuis le 23 juin, les responsables du Réseau de parlementaires dédié continuent le plaidoyer auprès de leurs homologues, acteurs économiques et plusieurs compatriotes.

Après une série de rencontres au pays avec des Camerounais de la diaspora évoluant dans le milieu politique et divers secteurs de développement, le Réseau des parlementaires pour la diaspora, la coopération décentralisée et transfrontalière (REP-COD) continue son offensive en France. En marge du Conseil français d’investissements en Afrique (CIAN), tenu à Paris, en France le 23 juin dernier, la délégation du REP-COD, conduite par le coordonnateur, Louis Henri Ngantcha, associée au mouvement municipal et parapublic, a entamé un plaidoyer auprès du patronat francophone. L’objectif, selon ce dernier, est de « renforcer l'investissement des entreprises françaises et francophones au Cameroun ». A cet effet, le coordonnateur du REP-COD a interpellé des compatriotes vivant dans l’Hexagone, indépendamment de leurs convictions politiques, pour faciliter le partenariat entre les entreprises étrangères et celles du Cameroun. L’honorable Louis Henri Ngantcha souhaite par ailleurs que les Camerounais en fonction dans les collectivités territoriales décentralisées (CTD), tant en France que dans d’autres pays de l’Occide...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category