Marchés publics en 2016: 95% de taux d’exécution

Le ministre Abba Sadou appelle ses collaborateurs à maintenir le cap en 2017. C’était hier à Yaoundé à l’ouverture de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du MINMAP

C’est un bilan élogieux qu’Abba Sadou, ministre délégué à la présidence de la République chargé des Marchés publics a dressé hier à l’ouverture à Yaoundé de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés. Son allocution de circonstance était illustrée de statistiques. 95% de taux global d’exécution physique des commandes publiques sur l’ensemble du territoire avec un taux de réception des marchés estimé à plus de 85%. Pour le ministre, cela témoigne de l’efficacité des contrôles sur le terrain. En 2016, le ministère des Marchés publics, à travers ses commissions centrales et locales, a passé 2165 marchés représentant 73,5% de commandes programmées. En région, Abba Sadou relève que le taux de contractualisation est de 98%. S’agissant des marchés relatifs au Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance, 160 marchés ont été signés en 2016 pour un montant de près de 275 milliards de F. Pour la CAN 2019, quatre commandes publiques ont déjà été signées pour un coût de 397,4 milliards de F.
Des chiffres visiblement satisfaisants. Mais il faut au moins maintenir le cap en 2017. C’est pourquoi le chef de département prêche pour la consolidation des acquis et même le dépassement de soi. Le thème de la conférence a d’ailleurs été élaboré sous ce prisme. « Consolidation du système rénové et amélioration des performances dans les marchés publics : un d&ea...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category