Préservation du patrimoine africain : coups d’accélérateur à Yaoundé

Hier au Palais des Congrès de Yaoundé, les ministres de la CEEAC en charge de la Culture, de la Faune, de l’Environnement et de l’Ecologie, ont promis de faire bouger les lignes.


Des mesures concrètes. Renforcer les capacités des Etats partis de la Convention de 1972 sur le patrimoine mondial, en soutenant leurs efforts d’identification et d’élaboration des propositions d’inscription de sites et autres éléments sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est le vœu formulé par les ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en charge de la Culture, de la Faune, de l’Environnement et de l’Ecologie, réunis hier au Palais des Congrès à Yaoundé dans le cadre des célébrations du Cinquantenaire de cette Convention dans la sous-région. Le but est d’aider ces Etats à tirer profit de la contribution du patrimoine mondial à la conservation, au développement socioéconomique et au bien-être des communautés. Les encourager à adopter une gouvernance efficace pour atteindre ces objectifs est également une priorité. 
D’autres résolutions ont été retenues. A savoir, développer les partenariats effectifs pour la mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial, actualiser les listes indicatives en vue d’établir les propositions d’inscription de qualité, mettre en place des curricula dans les universités en renforçant la recherche et l’apprentissage chez les plus jeunes, corriger le gap de la sous-représentativité du patrimoine africain des sites du patrimoine mondial. Ont pris part à cette conférence riche en perspectives, le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre de l’Education de base, président de la Commission nationale de l’Unesco, Bidoung Mkpatt, ministre des Arts et de la Culture, Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures, Cathérine Kathungu Furaha, ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine de la République démocratique du Congo, par ailleurs présidente de la Conférence des ministres de la Culture de la CEEAC, et le Pr. Patrick Mouguiama Daouda, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert des technologies, de la Culture ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category