Karaté: on célèbre les pionniers

Le tournoi « Remember all maestros » s’est tenu samedi dernier à Yaoundé.

La démonstration de kung-fu, très applaudie par le public, a bien failli voler la vedette aux karateka en compétition. A l’issue des épreuves en kata et en kumité, les compétiteurs qui se sont illustrés sont repartis avec des lauriers à l’issue de la 8e édition du tournoi « Remember all maestros », en mémoire aux maîtres et pionniers camerounais de la discipline. Parmi eux, Rosine Tchouako et Igor Bongue ont retenu l’attention du jury en kata. « Il s’agit d’un retour d’ascenseur de ma part. Je suis devenu l’homme que je suis grâce aux arts martiaux et aux maîtres qui m’ont encadré. Le karaté n’est pas un sport réservé aux voyous. Il façonne l’homme, mentalement, physiquement et psychologiquement », confie Simon Emana, le promoteur du tournoi, plusieurs fois champion d’Afrique de karaté.
Organisé avec la collaboration de la Fédération camerounaise de karaté et disciplines affinitaires, le tournoi s’est tenu, samedi dernier, à l’Institut national de la jeunesse et des sports. « Il s’agit d’une contribution pour l’épanouissement de la jeunesse. Nous encourageons ces initiatives car au niveau de la fédération, ce genre de compétition ouverte à tous, même aux non-licenciés, permet à la direction technique nationale de découvrir des talents. En 2020, le karaté sera présent aux Jeux olympiques et il faut se préparer dès maintenant », déclare Emmanuel Wakam, président de la fédération camerounaise de karaté. 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie