Fespaco 2017: « Life Point » en compétition

Le clap d’ouverture a été donné depuis samedi dernier, pour la 25e édition du plus important festival de cinéma du continent africain au Burkina Faso. Vingt longs métrages sont en lice pour l'Étalon d'or de Yennenga, au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Le Cameroun fait partie de la sélection avec « Life Point » de Brice Achille, produit par Bassek ba Kobhio qu’on ne présente plus. Le long-métrage parle d’un professeur d’université de 75 ans à la retraite et obsédé par le suicide, jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune réfugiée de la République centrafricaine. Dans le rôle du professeur, l’immense Gérard Essomba.
Hormis le Burkina Faso, bénéficiant du privilège de pays hôte avec trois films de jeunes réalisateurs en compétition, les pays les mieux représentés dans la sélection sont la Côte d’Ivoire, le Maroc et l’Algérie avec deux longs métrages chacun. On peut aussi noter le retour au Fespaco du Niger, absent depuis 1985, grâce à « Zin’Naariya » (L’alliance d’or), une histoire d’amour très pudique signée Rahmatou Keita. On signalera enfin la présence inédite d’un film de la diaspora, le polar politique « Le gang des Antillais » du Guadeloupéen Jean-Claude Barny. L’Afrique lusophone sera, elle, totalement absente cette année et l’Afrique anglophone est à peine mieux lotie.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie