Impôt sur les revenus des personnes physiques : 12,5 milliards de F attendus dans l’Adamaoua

Un atelier de sensibilisation sur cette nouvelle taxe a été organisé le 28 mars dernier à Ngaoundéré.

Le Centre régional des impôts de l'Adamaoua est conscient des défis qui l'attendent au cours de cet exercice budgétaire. C’est pour promouvoir le civisme et la conformité fiscale afin de répondre aux exigences socioéconomiques de la région qu’un atelier a été organisé à Ngaoundéré le jeudi 28 mars dernier. Il était principalement question de donner des éclairages sur la nouvelle réforme de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (Irpp) qui va fortement contribuer à renflouer les caisses de l’Etat. Selon Jean Claude Otseng, chef de centre régional des impôts de l'Adamaoua, la région connaît une prolifération d'activités du secteur informel qui ne font pas l'objet de la déclaration annuelle de l’Irpp. Ces activités constituent des niches d'évasion fiscale qu'il faut corriger afin de permettre à la direction générale des impôts d'atteindre ses objectifs.
Pour l'exercice budgétaire en cours, le Centre régional des impôts de l'Adamaoua entend collecter 12,5 milliards de F. L'institution compte s'appuyer sur plusieurs leviers pour élargir son assiette fiscale, notamment les traitements de salaires, les revenus fonciers, les revenus des capit...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category