Mfou: l’unité est non-négociable

Position affirmée par les militants lors du meeting de célébration de l’an 32 du RDPC vendredi

 

Pour la Mefou-et-Afamba, on ne transige pas sur certains principes, on ne marchande pas certaines valeurs : l’unité, la paix, le vivre ensemble. Le meeting de vendredi à la place des fêtes de Mfou, sous la présidence de Luc Magloire Mbarga Atangana, chef de la délégation permanente départementale du Comité central du RDPC, est allé au-delà d’une formalité. « Nous rappelons que le RDPC est né à Bamenda. Son président aurait pu le créer à Yaoundé, à Ebolowa ou à Sangmelima. Le choix de cette ville indiquait déjà la volonté d’unir les Camerounais autour d’un idéal, celui de vivre-ensemble », a rappelé Luc Magloire Mbarga Atangana. Pour lui, le RDPC fonde son originalité et son engagement sur la mobilisation de tous les Camerounais. Un appel plus fort a été lancé pour un retour au calme dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.
Dans ce rappel, le vice-président du Sénat, Sylvestre Naah Ondoua, a souligné l’œuvre du RDPC dans la préservation de la paix, de la tolérance et de la démocratie au Cameroun. A ce titre, le parlementaire, nouvellement reconduit dans ses fonctions au Sénat, a invité les militantes et les militants à se mobiliser pour les échéances électorales futures. Occasion, une fois de plus, de démontrer que la Mefou-et-Afamba est un bastion imprenable du RDPC. Une motion de soutien et d’appel à candidature du président national du RDPC a clôturé cette grande mobilisation des militants.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category