Centre: Naseri Paul Bea aux commandes

Le nouveau gouverneur a pris le commandement vendredi dernier à Yaoundé, au cours d’une cérémonie présidée par le MINATD, René Emmanuel Sadi.

Après le décès de Joseph Otto Wilson, le 24 octobre 2016, la région du Centre a accueilli  avec un faste particulier, son nouveau gouverneur Naseri Paul Bea. Il a pris le commandement vendredi dernier à l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé. Une cérémonie très courue, présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MINATD), René Emmanuel Sadi, en présence d’une quinzaine d’autres membres du gouvernement. Les forces vives des dix départements du Centre, se sont également mobilisées, aux côtés de la forte délégation du Ndian dans le Sud-Ouest, département d’origine du promu, pour apporter une touche d’effervescence à la cérémonie. Le  Centre, comme l’a rappelé le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, est cette région à la responsabilité historique. Siège et gardien des institutions, « le Centre est le cœur du Cameroun. Il est le creuset de l’unité et laboratoire du vive-ensemble », a souligné Gilbert Tsimi Evouna. C’est donc un « grand honneur et un insigne privilège » de présider aux destinées de cette région, dira le MINATD, mais aussi un grand challenge qui nécessite une aptitude plurielle.  Pour cela, René Emmanuel Sadi a prescrit au nouveau gouverneur une attention particulière sur la ville de Yaoundé. L’ordre doit y régner, la sécurité des institutions et des diplomates assurée sans heurts. De plus, avec le vent de modernisation qui souffle sur la capitale, la mise en œuvre des grands projets comme les autoroutes Yaoundé-Douala et Yaoundé-Nsimalen, une veille soutenue doit être accordée à ces ouvrages.
Mais au-delà du Mfoundi, le MINATD a rappelé à Naseri Paul Bea un accompagnement constant des populations de l’arrière-pays. Ceci en veillant également à leur sécurité et en facilitant leurs activités, en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie.  De plus, dans un contexte de décentralisation, avec un transfert accru des moyens et des compétences aux communes, le nouveau gouverneur doit garantir l’accompagnement de l’autorité des tutelles auprès des communes. « Vous devez veiller à la bonne mise en œuvre de ce processus, afin de répondre aux attentes des populations, et de préserver la paix sociale et l’ordre public », a martelé le MINATD.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category