Cameroun-France: une coopération prometteuse

 Le ministre conseiller à l’ambassade de France au Cameroun a donné une conférence vendredi à l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC).

«L’ambition de la France, rappelle Philippe Larrieu, est de faire du Cameroun une puissance sous régionale, un pays phare, un pôle de stabilité en Afrique centrale ». Face aux étudiants et universitaires à l’Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC) vendredi dernier, le ministre conseiller à l’ambassade de France à Yaoundé a parlé des « relations bilatérales franco-camerounaises ». Thème d’une conférence qui a permis de revisiter les grands axes de la coopération entre les deux pays.
Le premier domaine de cette coopération, qui ouvre les échanges entre l’hôte de l’IRIC et le public, est orienté sur les liens politico-diplomatiques. « Ils sont, tout d’abord, fondés sur un passé historique commun et se renforcent au fil des ans par des rencontres permanentes entre les chefs d’Etat des deux pays », explique Philippe Larrieu. Ce premier axe s’est inspiré de l’approche globale de la sécurité, dont les bases fondatrices sont la consolidation efficace de l’appareil sécuritaire du Cameroun, l’éradication des menaces et la participation à la sécurité des biens français au Cameroun. Pour illustration, le diplomate français rappelle, outre les remises de dons en matériel militaire au profit de l’armée camerounaise, le soutien institutionnel apporté à la formation des soldats camerounais et de la sous-région. Ceci à travers le financement des activités de l’Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé (ESIG) et l’Ecole internationale des forces de sécurité (EIFORCES). Au plan opérationnel, la France participe à la formation des forces spéciales, au partage des renseignements, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.
Le dernier axe de la conférence de Philippe Larrieu concerne le développement. Le conférencier a souligné que dans le cadre du Contrat-Désendettement-Développement (C2D), la France apporte une contribution substantielle à l’essor des villes camerounaises. Globalement, ce sont près de 132 milliards de F d’investissement annuel français au Cameroun. De plus, une politique spécifique est orientée vers la promotion des petites et moyennes entreprises (PME).

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category