Route Manki-Pont de la Mapé: le chantier à petits pas

Les travaux accusent un retard substantiel. Mais les nouvelles du terrain rassurent quant à la livraison du chantier, le 30 juin 2017.

Au 31 août 2016, les travaux de bitumage du tronçon Manki-Pont de la Mapé, sur la Nationale N°6, long de 25,1km, y compris la construction des ponts sur la Mvi (120ml), sur le Nkoup (21ml) et sur la Mapé (100ml), sont rendus à 35,13% contre une consommation de délais de 72,26%. Ce taux de réalisation est loin d’être encourageant, indique le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics chargé des Routes, Louis Max Ayina Ohandja. Lors de sa récente descente sur le chantier, il a pris le pouls de l’évolution des travaux. Sur le terrain, l’entreprise, le groupement BUN’S/MAG, affirme que la fondation de la route, ainsi que les terrassements sont achevés. La couche de base a débuté. Concernant les ouvrages hydrauliques, 25 dalots sur 34 ont déjà été réalisés. Quant au déplacement des réseaux, les analyses ont évolué. Le directeur général de BUN’S, Eric Njong, rassure que les premiers enrobés verront le jour d’ici le 15 septembre. 
Malgré ces avancées, Louis Max Ayina Ohandja note un « retard substantiel » par rapport aux prévisions de départ. Un retard que la mission de contrôle (groupement Comete/Alrabiah/Beta Consult) attribue aux arrêts multiples de la centrale de concassage ; aux difficultés dans la coordination des activités avec ENEO qui gère le réservoir d’eau de la Mapé ; aux difficultés de libération des emprises dans la ville de Magba, sur un rayon de trois à quatre kilomètres ; au problème de paiement des décomptes... Sur ce dernier aspect, l’entreprise BUN’S MAG déplore le fait qu’aucun paiement n’a été effectué en 2015. 
Toujours est-il que les pouvoirs publics sont constants sur le fait que les travaux doivent connaître une vitesse de croisière. « Ce chantier a déjà tous les éléments qu’il faut pour évoluer. Il faut qu’on avance à pas serrés. Tout est question de timing », relève Ayina Ohandja. L’entreprise doit accélérer la cadence des travaux du pont sur la Mapé, avant le lâchage de l’eau le 30 novembre par ENEO. Il est également question, après le sursis d’un an accordé à l’entreprise, que le chantier soit livré en juin 2017. Les travaux ont débuté le 1er juillet 2014. Le coût global s’élève à 18,5 milliards de F.CFA hors taxes.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie