Bongo et Ping à la Cour constitutionnelle du Gabon

Les deux candidats de la présidentielle du 27 août souhaitent que la haute juridiction examine les résultats à polémique.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, les deux rivaux de la présidentielle gabonaise, ont déposé jeudi des recours à la Cour constitutionnelle. Tous deux estiment avoir constaté des fraudes dans certaines régions lors du vote du 27 août dernier. Ali Bongo Ondimba a déposé des recours concernant «certains pourcentages anormaux dans certaines régions», a affirmé à Jeune Afrique, Alain-Claude Bilie By Nze, porte-parole du candidat. Les proches d’Ali Bongo Ondimba dénoncent «une fraude massive» dans la province du Woleu-Ntem, réputée être un fief de l’opposition. De son côté, le camp de l’opposant Jean Ping a déposé un recours concernant la région du Haut-Ogooué, a rapporté à notre source, Jean-Gaspard Ntoutoume, directeur sa campagne. Dans cette région natale du chef de l’État sortant, le taux de participation a officiellement atteint 99,98%. 

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category