Nigeria: une grève peu suivie