« Nous allons passer à la répression »