LBC Awards: pari tenu

La deuxième édition de la cérémonie de récompenses aux basketteurs de la région du Centre organisée vendredi dernier à Yaoundé.

Un rituel et des symboles. La deuxième édition des Awards de la Ligue de basketball du Centre (LBC) s’est tenue vendredi, 9 septembre dernier. Pour grandir dans l’approche organisationnelle, pas moins qu’un luxueux espace au Hilton hôtel de Yaoundé. 250 hôtes et les deux ex stars NBA, Astou Ndiaye-Diatta et Charlie Bell pour accompagner les organisateurs. Au milieu de jeunes cracks, des générations  ayant marqué la discipline dans la région du Centre, voire dans le pays. Ces dernières ont eu leur moment sur le pupitre des distingués du jour. Inès Engama, Georges Mekongo, Etienne Obah Nkoa, Etienne Zendong et Essimbi Elandi (de regrettée mémoire) sont ces personnes que la LBC a tenu à honorer d’où la palme d’or à eux décernée. Yves Tsala, président de la LBC réitère que ces Awards sont un signe de reconnaissance du travail réalisé par les personnes distinguées et c’est cette reconnaissance-là même qui stimule. 
Entre les titres de MVP, vainqueurs du championnat et vainqueurs de coupe dans les catégories jeunes, seniors et vétérans notamment,  la Ligue a pensé à ces personnes parties trop tôt. C’est le cas pour ce prix MVP Junior baptisé « Prix Yann Kevin Ngadio Magnindong », en mémoire de ce joueur évoluant à Alph juniors décédé en mai dernier. Et cette distinction a été remportée par son coéquipier Arsène Mouaha, joueur d’une rare assise technique. Alors que Rodrigue Tha Andela (Kossengwe) soulevait le trophée de meilleur espoir messieurs. Officiels techniques et entraîneurs eux ont aussi ont eu droit à leurs distinctions. Entre agapes et causettes, les convives  n’ont pas vu le temps passer au milieu de ces étoiles NBA. La Ligue a récompensé ses meilleurs, un « honneur et une invite au travail » pour Arsène Mouaha. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie