Législations sénégalaises: la majorité présidentielle remporte le scrutin

Le camp de Macky Sall rafle 125 sièges sur 165, selon les résultats officiels publiés samedi dernier.

Read also : National Assembly: CONAC Edifies On Path Covered

Le président sénégalais Macky Sall se frotte les mains. La majorité présidentielle a en effet obtenu 125 sièges sur 165 lors des législatives d’il y a huit jours. D’après les résultats officiels donnés dans la nuit de vendredi à samedi, la coalition menée par le parti du chef de l'Etat arrive largement en tête avec 49,48% des suffrages exprimés. La coalition de l'ex-président Abdoulaye Wade a remporté 19 sièges. Pour sa part, la liste conduite par le  maire de Dakar, Khalifa Sall, a remporté sept sièges, selon l'Agence de Presse sénégalaise (APS). Mais ces résultats sont encore provisoires et devront être confirmés par le Conseil constitutionnel. D’ores et déjà le camp de Khalifa Sall a annoncé qu’il allait porter des réclamations pour des cas d’irrégularités dans le scrutin, notamment à Dakar.

Read also : Anti-Covid-19 Fight In Public Places: Local Authorities To Intensify Sensitisation

Officiellement, le taux de participation au scrutin a été de près de 54%. Sur 165 sièges de l'Assemblée, élue pour cinq ans, 105, dont les 15 de la diaspora, sont pourvus au scrutin majoritaire. C’est le parti arrivé premier dans chaque département qui rafle tous les sièges. Soixante autres sièges sont répartis à la proportionnelle. Au final, 14 partis seront représentés à l'Assemblée national, dont dix qui auront chacun un député dans l'hémicycle selon l’APS. Le scrutin du 30 juillet dernier a enregistré un nombre record de 47 listes, contre 24 en 2012.

Read also : Eliminatoires des Jeux olympiques: Les Lionnes sont prêtes

Plus de 6,2 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dans quelque 14.000 bureaux. Mais le scrutin a connu des problèmes logistiques avant son démarrage. Il y a notamment eu des problèmes dans la distribution des nouvelles cartes biométriques qui avaient été confectionnées. Face aux dysfonctionnements, le Conseil constitutionnel a autorisé à la demande du chef de l’Etat, que les électeurs puissent voter sur présentation du récépissé d'inscription sur les listes électorales, accompagné d'autres documents administratifs.

Read also : Pascal Monkam: Le dernier voyage

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category