Nécrologie: Vie et Mort d’Ebeny Donald Wesley

Le batteur camerounais de renommée internationale a tiré sa révérence lundi dernier à Yaoundé.

C’est un petit garçon né il y a quelques jours, une épouse et des amis inconsolables qu’a définitivement laissés le batteur camerounais de renommée internationale, Ebeny Donald  Wesley depuis lundi dernier. Au Centre hospitalier universitaire où est gardé son corps, son frère et ami le Dr Félicien Ntone Enyime est sans voix. « Il est venu à Yaoundé parce que son épouse venait de mettre au monde un garçon. Il est parti deux jours avant de Douala pour la récupérer. Quelques minutes après sa sortie de l’hôpital, son épouse m’a appelé pour me dire qu’il s’est écroulé. On peut dire que c’est une mort subite. Pourtant, nous avions prévu un dîner avec Marco De Mbella et Roger Milla avant son retour sur Douala. C’était un homme plein de vie », relate le Dr Félicien Ntone Enyime. « C’est comme s’il s’était assis pour s’endormir. Pourtant nous avions des projets pour le village », ajoute-t-il.
Ce natif de Yabassi, il y a 64 ans, fait l’unanimité sur son talent auprès de ses pairs. « C’était un excellent musicien sur le plan technique, un précurseur, un révolutionnaire du rythme Makossa après les indépendances. C’est le seul batteur qui a marqué la musique camerounaise », confie Steve Ndzana, batteur de l’orchestre de la CRTV à la retraite. Ce crooner a collaboré avec d’autres grands ténors de la musique américaine à l’instar de Stevie Wonder, Lionel Richie. Au Cameroun, la production de nombreux artistes locaux porte son estampille. Ce sont les cas de Ben Decca ; qui a été le dernier à avoir joué avec lui au Fufu club de Paris il y a quelques mois, de Dina Bell et Nkotti François.
Pour Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la culture qui considérait l’artiste comme l’un des porte-étendards de ce qu’on appelait à l’époque dans les années 70-90 à Paris « l’équipe nationale du Makossa », le vide que laisse Ebeny Donald Wesley sera difficile à combler. Selon le Dr Félicien Ntone Enyime, le corps sera transféré à Douala samedi prochain. Ainsi aura vécu l’artiste.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie