Slamothèque: et si la poésie se chantait ?

Une lecture-spectacle présentée par le Collectif des slameurs 237 Paroles, mardi dernier à Yaoundé.

L'idée est séduisante. Des extraits de textes mis en tonalité musicale.  Le recueil de poèmes « Les fleurs n’effleurent plus midi » de Daouda Mbouobouo était à l’honneur à l’occasion d’une lecture-spectacle mardi dernier à l’Institut français du Cameroun (IFC) antenne de Yaoundé.

Une ingénieuse idée du Collectif 237 Paroles, initiative qui s’adjoint aux festivités marquant la clôture de la Journée mondiale de la Poésie. Des jeunes étudiants slameurs ont ainsi partagé leur talent profond pour ce genre musical, actuellement en pleine expansion au Cameroun.

Le choix de la promotion de ce recueil à travers le slam est motivé par la richesse de son écriture. Un ouvrage qui souligne les risques d’effondrement des valeurs culturelles, d’éthiques et de solidarité, tout en louant l’esprit d’amitié, d’amour et de partage entre les peuples du monde.

« Nous avons estimé qu’il y a de la matière suffisante  dans ce recueil, c’est pourquoi nous avons pensé qu’il faudrait donner de la voix pour apporter une plus value à ses textes», a soutenu  Hugo Tchou, membre et communicateur du Collectif.

L’objectif étant de vulgariser l’œuvre auprès du grand public, il est important de rappeler que «Les fleurs n’effleurent plus midi » puisqu’il s’agit de cette œuvre, est inscrite au programme scolaire et dans les bibliothèques du Cameroun depuis 2015. L’œuvre parle également de la paix, et sensibilise les jeunes à cette question fondamentale et essentielle.

Pour sa part, l’auteur Daouda Mbouobouo, juriste et par ailleurs membre du Panthéon universel de la poésie dont il est délégué pour le Cameroun,  n’a pas manqué de féliciter ces jeunes qui ont su marquer cet événement.

« Nous avons besoin de la paix et de l’unité du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, et pour cette promotion, il est opportun de passer par plusieurs canaux de diffusion. Se rapprocher du public à travers le slam c’est une bonne chose», explique l’écrivain. Cette rencontre veut ainsi rapprocher les slameurs du public cible.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie