Poivre de Penja et miel d’Oku : les signes distinctifs disponibles

 Ils vont désormais attester de l’originalité des produits.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Comment reconnaitre le vrai miel d’Oku ou le poivre de Penja dans les rayons des supermarchés? Dorénavant, le consommateur ne se contentera plus de la parole du commerçant, il pourra témoigner par lui-même.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Ces deux produits du Cameroun seront désormais apposés d’un logo distinctif. Il s’agit d’un insigne en forme circulaire dans lequel on peut apercevoir un soleil qui rayonne sur un croquis de l’Afrique tout en bleu.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

On peut repérer en jaune les 17 pays membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi). Au-dessus de la représentation du continent, on peut lire Indication géographique protégée (Igp) et en dessous Organisation de la propriété intellectuelle tout en blanc.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

La cérémonie officielle de transmission de ce logo aux groupements des producteurs du poivre de Penja et du miel d’Oku, a eu lieu hier au siège de l’Oapi à Yaoundé.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Pour les groupements des producteurs de ces produits, cette cérémonie est une bouffée d’air. « Ce signe de reconnaissance va permettre d’endiguer l’usurpation. Parce que quand vous allez sur les marchés, il n’y a pas de signes distinctifs de notre produit et désormais avec ce logo, vous pourrez reconnaitre parmi mille quel est le poivre de Penja », a confié Réné Claude Metomo Elogo, président du groupement des producteurs du poivre de Penja.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

En effet, ce logo a plusieurs enjeux pour les deux produits made in Cameroon. Au-delà du rayonnement et de la visibilité de ces produits sur le plan national, régional et même international, ce logo va permettre de maximiser les revenus des producteurs.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

« Nous voulons que les producteurs reçoivent la sécurité psychologique et des perspectives économiques à travers le fait que ce qu’ils vendent est protégé », a indiqué Henri Eyebe Ayissi, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, par ailleurs président du comité national de promotion et de coordination des indications géographiques (Conapig).

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category