« C’est la fin des goulots d’étranglement»

 Noël Alain Olivier, Directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Le président de la République a signé il y a quelques jours, un décret portant réorganisation et fonctionnement de la CNPS. Comment l’avez-vous accueilli?

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

C’est un décret que nous avons tous, y compris l’opinion publique, accueilli avec beaucoup de satisfaction, de joie et de fierté, non seulement parce qu’il est à la fois historique et révolutionnaire, mais aussi parce qu’il témoigne de la grande confiance que le président de la République place ainsi en la CNPS pour la bonne exécution de sa politique de sécurité sociale. Nous le recevons comme une reconnaissance, une fois de plus, des efforts et des résultats obtenus jusque-là, et un encouragement à aller au-delà en les amplifiant. Pour la première fois, un décret de cette nature concernant la gestion d’un établissement public est pris par le chef de l’Etat, qui fait ainsi preuve d’une extrême maîtrise des enjeux de la sécurité sociale aujourd’hui ; il a ressenti la nécessité qu’il y avait à arrimer la CNPS aux standards internationaux, notamment le traité de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES) ainsi que ses textes et normes d’application ; celui-ci a été ratifié par l’Etat du Cameroun par décret n° 95/136 du 24 juillet 1995. Pour cela et au nom de tous mes proches collaborateurs et de l’ensemble des personnels de la CNPS dont je porte la voix, nous lui disons un grand merci.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category