Fecafoot: on y voit plus clair

L’adoption du corpus de nouveaux textes règlementaires et du chronogramme du processus électoral mercredi dernier permet d’envisager la suite avec optimisme.

Mercredi dernier au Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo, la voix de la sagesse a finalement triomphé. Au terme de près de 10 heures d’horloge, l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération camerounaise de football a validé le corpus de textes règlementaires de cette instance.

Il s’agissait entre autres des projets de statuts, du code électoral, des statuts-types des ligues décentralisées (ligues régionales et départementales, ndlr) et spécialisées (football jeune, football féminin, corpos et vétérans, beach soccer, futsal, ndlr), du code éthique, du règlement financier et celui de la Chambre nationale de résolution des litiges.

Une importante ponte juridique qui s’arrime aux standards de la Fifa et de la législation nationale en vigueur. Elle fixe le cap que prendra dorénavant la Fecafoot. Après six ans de léthargie administrative, les 60 délégués présents ou représentés se sont résolus à moderniser le football camerounais.  Selon ses nouveaux statuts, l’assemblée générale de l’instance sera constituée de 90 délégués.

La principale révolution repose sur le mode d’élection du futur président de la Fecafoot. Il sera uninominal, tout comme celui des 19 autres membres du Comité exécutif. Leur mandat couvrira la durée d’une Olympiade, soit quatre ans. Il sera renouvelable deux fois.

Le Comité exécutif se compose d’un président assisté de quatre vice-présidents aux compétences bien distinctes. Des adjoints parmi lesquels devront figurer une femme et un membre d’expression anglaise. Les présidents des ligues spécialisées, des ligues régionales, les représentants des joueurs, des corps de métiers complètent la structuration du Comité exécutif.

Il y aura également désormais incompatibilité entre la présidence de la Fecafoot et toute autre responsabilité donnant droit à des immunités. A noter que désormais, tous les membres des commissions et des instances juridictionnelles ne seront plus désignés par le président mais élus. Ils ne répondront que devant l’AG.

Pour les autres textes adoptés, on note l’émergence d’un Code éthique à la Fecafoot fixant les règles déontologiques gouvernant la conduite de tous les responsables de l’instance.

Conformément à la loi portant organisation et promotion des activités physiques et sportives au Cameroun, la Fecafoot sera dotée d’une composante juridictionnelle. Il s’agit de la Chambre de résolution des litiges dont le règlement a été approuvé.

Les ligues décentralisées disposent désormais de statutstypes qui serviront de boussole à leurs prochains organes et dirigeants. Sur ce plan, le chronogramme du processus conduisant à l’élection du futur président de la Fecafoot a été rendu public par le Comité de normalisation.

Il prévoit du 23 octobre au 7 novembre, le dépôt des candidatures aux élections départementales, le contentieux y afférent, la convocation des assemblées électives départementales et la publication des résultats définitifs. Du 9 au 18 novembre prochain, les mêmes séquences seront effectuées dans les ligues régionales en attendant l’élection fédérale.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie