Culture

« Ces deux productions sont d’une diversité exceptionnelle »

Dr Martin Luther Djatcheu, président de la Chorale Jéricho de Nlongkak.

Que symbolise pour vous ce 21e anniversaire de la chorale Jéricho ?  
Pour nous, 21 années symbolisent non seulement la majorité, mais également la maturité. Depuis notre création en effet, nous avons traversé de nombreuses épreuves qui nous ont  forgés et préparés à affronter d’autres défis. Il était initialement prévu de fêter le 20e anniversaire, mais nous nous sommes dit qu’il fallait que nous atteignions notre pleine majorité pour la célébrer. 
Vous présentez deux albums à cette occasion. Quelles sont leurs particularités ?
Nous avons en effet décidé de présenter deux albums : l’un intitulé « Merci », à Dieu, pour nos 21 années d’existence et de challenge ; et l’autre intitulé « Bénis-moi », pour implorer les bénédictions de Dieu par rapport aux défis et autres exploits que nous projetons de relever dans le futur. Ces deux albums sont d’une diversité exceptionnelle. On y retrouve du folklore (hérité de la Nouvelle alliance du Cameroun, Nacam), du classique, de l’urbain, du jazz, du R&B, du zouk, etc. Ce sont des albums que nous recommandons à tous pour la méditation, pour implorer les faveurs de Dieu ou pour lui rendre grâce. Ces albums sont une forme d’évangélisation, une sorte de lampe que chaque disciple de Christ, quelle que soit sa chapelle, doit maintenir allumée.
Plusieurs activités d’intérêt général ont été intégrées à ces célébrations…
Etre chrétien ne signifie pas qu’on doit se renfermer dans les méditations et études bibliques. En 2 Pierre 1:2, il est écrit : « Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science… » Ceci dit, nous avons, en dehors d’une table ronde portant sur l’apport de la louange et la prière dans la sortie de crise à l’EEC et au Cameroun, le lundi 25 novembre à la Paroisse EEC de Nlongkak, programmé un enseignement sur la « Rééducation périnéale » le mardi 26 ; une table ronde sous le thème : « Pourquoi et comment acquérir son terrain en toute légitimité ? » ; et enfin des échanges sur le droit matrimonial et les risques d’un procès de divorce, le mercredi 27. Tout chrétien doit connaître son corps pour prévenir certaines maladies, et se doit en outre de connaître les rouages et lois de la société dans laquelle il vit.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps