Campagne pour l’égalité des genres: l’engagement du Cameroun

Le Premier ministre Philemon Yang a présidé jeudi, au nom du chef de l’Etat,  le lancement au Cameroun de la campagne HeForShe. 


Le gouvernement camerounais a pris l’engagement jeudi de doper sa politique de promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. Sous le haut patronage du président de la République, S.E.M. Paul Biya, le  Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, a officiellement lancé hier, à l’hôtel Hilton de Yaoundé, la campagne mondiale dénommée « HeForShe » (Lui pour Elle). Cette opération, initiée depuis  le 20 septembre 2014 au siège des Nations unies à New York,  se donne pour mission de « faire participer les hommes et les garçons dans le combat pour l'égalité des sexes et les droits des femmes, en les encourageant à prendre des mesures contre les inégalités rencontrées par les femmes et les filles ». Pour cette rampe de lancement, les principaux acteurs de ce mouvement se sont succédé sur le podium pour délivrer des messages
Dans sa communication inaugurale, Roland Kwemain, membre de l’équipe HeForShe-Cameroun, invite les hommes et les garçons « à déconstruire et reconstruire l’image que nous avons des uns et des autres ». Pour lui, la différence entre l’homme et la femme doit être un atout, une force sur laquelle la société assoit son développement ». 
Après avoir déroulé l’historique de ce mouvement mondial, la directrice régionale d’Onu-Femmes pour l’Afrique de  l’Ouest et du Centre, a souligné que « HeForShe » se donne pour ambition de « recruter » trois milliards d’hommes et de garçons dans le monde dont deux millions au Cameroun sur une période d’un an. Actuellement, révèlera Diana L. Ofwona, le mouvement a déjà connu l’adhésion de 322 « champions » au Cameroun. Un chiffre qui a certainement accru pendant et après la cérémonie de lancement, les membres de gouvernement et les divers acteurs présents à la cérémonie se sont inscrits sur la toile HeForShe.
La voix du Cameroun a été portée par la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille. Marie-Thérèse Abena Ondoa estime que les objectifs de cette campagne « sont en parfaite concordance avec les priorités et les choix politiques du Cameroun en matière de développement et de gouvernance ». Elle a dressé une liste non-exhaustive des actions concrètes du gouvernement camerounais qui constituent d’indéniables avancées en faveur de la promotion et de l’autonomisation de la femme. La création d’un département ministériel dédié aux questions des femmes, l’adoption d’un document de politique nationale genre ainsi que l’élaboration récente du plan d’action de cette politique, la ratification par le Cameroun de tous les instruments juridiques de promotion et de protection des droits fondamentaux des femmes, la prise en compte de ceux-ci dans le nouveau code pénal et la loi électorale… sont autant d’actions sur lesquelles le Cameroun se montre proactif. 
Après avoir reçu les attributs de cette campagne, constitués des pins et d’un tableau, le PM a sacrifié au rituel de lancement de cette opération sur toute l’étendue du territoire camerounais.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie