Un palliatif salutaire

Depuis plusieurs semaines, les trois régions septentrionales sont en proie à d’importantes perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique. Le rationnement que subissent les populations  est, de certains avis, très préoccupant.  A l’origine de cette situation déplorable, la faible pluviométrie enregistrée cette année dans cette partie du pays ayant entraîné un faible taux de remplissage du barrage de Lagdo (à peine 25% contre 105% à la fin des pluies en 2019). En effet, l’année dernière, les réservoirs avaient accumulé 4 570 millions de m3 mais, cette année on en est à seulement  2 379 millions de m3. Par ailleurs, on pointe davantage un doigt accusateur sur la vétusté des équipements de cet ouvrage frappé par l’usure du temps. Ce barrage, permettant d’alimenter les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord, d’une capacité installée de 72 MW d’énergie, ne peut en produire que 25 MW à ce jour, alors que les besoins dans le réseau interconnecté Nord  (RIN) sont estimés à plus de 100 MW. 


Read also : De l’art de rebondir

Le démantèlement de la centrale thermique d’Ahala (Yaoundé) pour apporter un renfort au RIN (12 MW à Garoua et 8 MW à Ngaoundéré) est donc une solution palliative à saluer. Grâce à cette initiative du gouvernement, en partenariat avec le concessionnaire du service public de l’électricité, tous les agents économiques de cette partie du pays devraient souffler un peu. De quoi calmer les esprits qui commencent à s’échauffer. La réhabilitation complète du barrage de Lagdo et la construction du barrage de Bini à Warak (75 MW) n’étant pas pour maintenant, il fallait bien cette perfusion pour essayer de tenir le coup. Dans la même perspective, la promotion et surtout la mise à contribution des énergies renouvelables, notamment solaire, serait également salutaire, dans la mesure où cette partie du pays est gracieusement fournie en soleil. Y développer des infrastructures photovoltaïques serait donc bénéfique à plus d’un titre.   


Read also : In Defence of Nationhood

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

De l’art de rebondir
In Defence of Nationhood