Entreprises modernes: 34 700 sociétés recensées

Selon l’Institut national de la Statistique, ce nombre est en augmentation de 13,5% comparé à 2017.

En 2018, le répertoire statistique des entreprises comprenait 34 688 sociétés en activité au Cameroun. Ce chiffre est en hausse de 13,5% comparativement à 2017. L’accroissement du nombre d’entreprises s’explique par, d’une part, la création de 612 sociétés en 2018 et, d’autre part, par l’amélioration de la collecte des déclarations statistiques et fiscales. L’information a été rendue publique en fin février dernier par l’Institut national de la statistique (INS) dans la 6e édition du document intitulé « Répertoire et démographie des entreprises modernes ». Ledit document précise également que le tissu économique reste principalement concentré dans les régions du Littoral (44%) et du Centre (37,8%). Ces deux régions abritent 80% des entreprises modernes. Les villes de Douala avec 14 371 (41,4%) et de Yaoundé au nombre de 12 252 (35,3%) accueillent majoritairement ces entreprises. Très loin derrière, l’on a les régions de l’Ouest avec 5,9%, du Nord-Ouest (3,3%) et du Sud-Ouest (3,2%). Les cinq autres régions concentrent chacune moins de 2% d’entreprises.


Read also : Autoroute Yaoundé-Douala : on prépare le raccordement à la Nationale n°3

Comme l’indique le répertoire, à la faveur de la mise en œuvre effective de la décentralisation via l’entrée en vigueur des conseils régionaux, il est à espérer, dans les années à venir, une évolution du nombre d’entreprises et du poids des autres régions dans le tissu entrepreneurial du pays.


Read also : Corridors routiers d’Afrique centrale : il y a du potentiel

Du point de vue juridique, l’on assure également qu’en 2018, les entreprises modernes sont majoritairement constituées d’entreprises individuelles (EI), avec un effectif de près de 21 000 soit 60,5% au total. Elles sont suivies des sociétés à responsabilité limitée (10500) dont le poids est de 30% du total des entreprises. Les sociétés anonymes quant à elles sont au nombre de 1 032, soit 3% des entreprises.


Read also : Electricité : des perspectives pour la Turquie

Pour ce qui est des activités économiques exercées, l’on note que le secteur tertiaire (services) garde sa domination sur les autres secteurs d’activité. En effet, neuf entreprises sur 10 exercent leur activité principale dans ce secteur (assurances, administrations, transport). Le secteur secondaire (construction, transformation) représente environ 10% des unités. Quant au secteur primaire (agriculture, pêche, travaux miniers), il reste marginal (1,0%), notamment en raison d’un mode d’organisation de l’activité qui, dans le contexte national, est centré sur les exploitations familiales de petites tailles.       


Read also : Agriculture centrale : voici le programme semencier

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category