Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Constat fait vendredi dernier par les deux membres du gouvernement impliqués dans la gestion de la tension née des revendications des ouvriers il y a quelques semaines.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Jean-Claude Essimi, porte-parole des employés en poste sur le site de la construction du barrage de Nachtigal amont est sorti plus calme de la concertation du vendredi 16 avril dernier, avec Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie et Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale. « Le ministre du Travail a instruit l’organisation des élections des délégués du personnel le 18 juin prochain. Pour ce qui est de nos indemnités de non logement, elles sont désormais payées. Les deux premiers mois avaient été versés aux lendemains de la première rencontre avec les ministres. Nous avons également reçu le paiement d’un autre mois entre temps et attendons à présent la dernière solde avant a fin du mois de juin », déclaré cet employé. Prime représentant 25% du salaire mensuel dont le non-paiement était la principale cause de la pomme de discorde entre ces ouvriers et leur employeur, la Camerounaise de construction du barrage de Nachtigal, (CCN), sous-traitante en charge des opérations de génie civil auprès de la Nachtigal Power Company (NHPC), entreprise chargée de la mise en œuvre du projet.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Toutefois, tout n’est pas encore résolu pour ses collègues incarcérés au terme de l’enquête diligentée suite aux nombreux actes d’incivisme enregistrés lors des mouvements d’humeur organisés par ces ouvriers mécontents entre février et mars derniers. « La justice doit faire son travail », a souligné Jean-Claude Essimi. 

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Le porte-parole s’est exprimé ainsi après que les deux ministres, venus assurer le suivi-évaluation des résolutions prises le 14 mars 2021, ont pu constater que le travail a bel et bien repris sur ce chantier dont sont attendus à terme, 420 mégawatts d’énergie électrique pour renforcer l’offre du Cameroun. Une visite du site d’ailleurs permis aux membres du gouvernement de se rendre compte que les près de 3000 employés ont repris chacun leur poste et que le chantier avance à un bon rythme. « A Nachtigal ce vendredi 16 avril, il n’y avait de grève. Nous sommes engagés à écrire le livre d’or de la réalisation de cet important chantier » a souligné M. Essimi. Un projet dont les travaux sont évalués à 38% pour le volet génie civil ; 33% pour le volet électromécanique et 71% pour ce qui est de la ligne de transport. Et selon Jusion Tsama, directeur de construction, les 60 premiers mégawatts sont attendus d’ici février 2023, avec la mise en service de la première des sept turbines prévues pour ce barrage. 

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category