Nécrologie: Eugène Ndjiki Nya,ancien directeur de l’Agence camerounaise de presse repose à Bangangté

L’ancien directeur de l’Agence camerounaise de presse, décédé le 12 février 2017, a été conduit à sa dernière demeure le week-end dernier.

La terre s’est refermée sur Eugène Ndjiki Nya samedi dernier à Bangangté. Le soir de la journée, comme l’annonce les Saintes écritures, est arrivé pour cet homme de 82 ans. Lors de la levée de corps deux jours avant à l’hôpital général de Yaoundé, le révérend Mbanzing  a rappelé que « l’homme, debout, n’est qu’un souffle ». Et citant le Psaume 90, il indiquait que seuls les plus robustes atteignent les 80 ans. Ndjiki Nya fait donc partie de ceux qui ont eu la grâce divine de la longévité, sauf que, souligne le pasteur « le défunt, fils unique, laisse sa mère centenaire qui espérait d’être inhumée par lui ». C’est pourquoi le culte d’adieu qui aurait pu être un office d’action de grâce a été coloré de beaucoup d’affliction.
Mais bien que la douleur de la séparation soit grande, le Rév. Mbanzing, officiant à l’hôpital général, a recommandé aux proches du défunt de ne pas pleurer comme ceux qui n’ont pas de foi, car il y a l’espérance en Dieu. Lui, le consolateur. Il y a de la vie en Jésus Christ, lui qui a précédé les chrétiens dans le royaume céleste afin que s’accomplisse sa promesse : « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon père, j’y vais vous préparer une place afin que là-où je suis, vous soyez aussi ».
Dans la soirée, à l’Eglise évangélique du Cameroun, paroisse de Nlongkak où a eu lieu la veillée funèbre, les textes bibliques choisis par les pasteurs Roland Noukoua, Benjamin Kouanga et Abestine Mémiafo encourageaient les parents à rendre grâce à Dieu dans ce moment de dure épreuve, afin que la souffrance dans le souvenir de ce pilier qu’on perd ne domine pas l’espérance d’une vie éternelle auprès du Créateur. Avec la mort, tout n’est pas fini. La mort est le commencement de la vie. « Eugène Ndjiki Nya est simplement passé à l’autre bord » a insisté le Révérend Roland Noukoua.
Le parcours professionnel du défunt retrace une carrière essentiellement consacrée au secteur de l’information et de la communication. De 1959 à 1983, rédacteur en chef et secrétaire de rédaction d’un journal privé, puis un journal de parti politique, cadre dans plusieurs ministères dont celui de l’Information et de la Culture, directeur de l’ACAP, Eugène Ndjiki Nya a aussi été enseignant vacataire à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication entre 1984 et 1994.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie