Duels de fin en Ligue 2

Trois clubs veulent accompagner Feutcheu et Stade Renard en Ligue 1 la saison prochaine et comptent sur les deux dernières journées. 

Ils sont à 180 minutes du bonheur. Ils sont trois à vouloir remporter la bataille pour la montée en Ligue 1, pourtant seule une place est encore disponible. Colombe du Dja et Lobo (52 points), As Matelots et Fovu de Baham (51 points) chacun. Concentration, détermination et sérénité : c’est le triple mot d’ordre relayé au sein des maisons Colombe, Matelots et Fovu. Avec deux matchs à domicile et une descente en Ligue 2 toujours jugée abusive par Fovu de Baham, le destin du club n’est pas véritablement entre ses mains. « Nous voulons revenir sur le plan sportif. Il y a une carte à jouer pour les deux dernières journées restantes contre Njalla Quan et DAC 2000. Au regard de la précarité financière des clubs, nous mobilisons les joueurs autour de l’objectif de monter », explique à CT Kamdem Kouam, président de Fovu de Baham. 
Pour conquérir ces trois précieux points, Colombe du Dja veut afficher les mêmes qualités du week-end dernier contre Panthère Security de Garoua battu 4-2. Le club tient aussi à oublier le trou noir comme cette série de trois matchs sans victoires (une défaite et deux matchs nuls) avant la 32e journée. Les joueurs comptent garder la tête froide et éviter une éventuelle paralysie devant les buts au regard de l’enjeu. En déplacement, c’est contre National Polytechnic of Bambui qu’il faudra prendre de l’avance à Bamenda. Colombe a été éliminée de la coupe et n’a plus que le championnat pour survivre et sauver la saison. « Nous occupons une bonne place. Nous devons nous concentrer et capitaliser », reconnaît Japhet Awong, supporter de Colombe FC, sur la plateforme de l’équipe. 20 ans loin du championnat de première division, « c’est assez ! » pour André Noel Essiane, promoteur.
Les Matelots tiennent à sortir de l’eau. Après quatre journées à essayer de grappiller des points à l’extérieur, l’équipe a réussi du 50/50.  Le retour à la maison peut s’avérer salvateur. C’est tout le souhait des supporters de Matelots. Le club craint tout de même des atteintes à l’éthique, la main des hommes en noir, la tenue des messes basses et le marchandage des matchs. Après une saison éprouvante marquée par des changements d’entraîneurs, une régularité dans le trio de tête et des hésitations, les équipes seront définitivement fixées mercredi 14 septembre prochain, jour de  l’ultime journée en Ligue 2. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie