Marie Madeleine Nga : « Les échos qui nous reviennent sont plutôt très encourageants. »