Togo: journées à risques
Nigeria: une grève peu suivie