Garoua: la fièvre du lundi soi

C'est une liesse inhabituelle qui s’est emparé de la ville dès la proclamation de la victoire de Paul Biya.

Le premier « frisson » de la veillée électorale consacrée à la proclamation des résultats, va parcourir Garoua peu avant 13h. C’est à ce moment que, sur les antennes du poste nationale où la séance de verdict est diffusée depuis deux heures déjà, les résultats spécifiques du département de la Benoué sont annoncés.

A l’initiative du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Garoua, les principaux cadres locaux du Rdpc, les directeurs généraux de société à l’instar de celui de la Sodecoton et de l’office céréalier, militants, sympathisants, conseillers municipaux, quelques cadres de l’administration et d’entreprises, se sont réunis à la Maison du parti de Garoua pour communier durant cette séance solennelle de proclamation.

Soutiens engagés de Paul Biya, la lecture de son score de 80% dans le département de la Benoué, et plus tard dans la région du Nord où il fait 81% (mieux que la moyenne nationale donc), arrache des sourires et des cris de liesse.

Joignant les actes à la parole, la célébration dès la fin de la proclamation et l’officialisation de la victoire de Paul Biya, va se faire plus populaire, avec un tour de ville pour le moins animé à travers les artères de la ville. Les t-shirts floqués «

Force de l’Expérience » ont été ressortis pour colorer une caravane mixte où voitures, motos, chevaux et pédestre ont communié et fait partager aux riverains dans les quartiers, la joie contagieuse de la victoire de leur champion. Presque au même moment, alors qu’à Garoua c’est plutôt inhabituel les lundis, les bars étaient pris d’assaut pour prolonger le plaisir.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category